Tête Haute à l'Espace des Arts pour le Rendez-vous des Piccolis
Presse en ligne

Moderne, original, captivant, étonnant, "Tête Haute" met en scène un subtil jeu entre les images et le son.

xxx

Du 29 février au 11 mars 2016, se tenait à l'Espace des Arts et au Conservatoire de Chalon la septième édition du "Rendez-vous des Piccolis". Cet évènement incontournable est un véritable rendez-vous pour les enfants mais aussi pour toute la famille et toutes les générations afin de se retrouver. C'est l'occasion pour tous de pousser les portes du théâtre et de découvrir de nouveaux horizons.
J'ai donc eu l'opportunité d'assister à la dernière représentation de "Tête Haute" qui a fait salle comble; une pièce de théâtre du collectif MxM avec un texte de Joël Jouanneau et une mise en scène de Cyril Teste.

xxx

Une histoire de mots, l'histoire d'un mot

Dès les premières minutes de la représentation, le spectateur comprend bien que "Tête Haute" est tiré d'un roman où l'histoire et les péripéties des deux protagonistes; une jeune fille et d'un homme nommé Babel sont jouées sur scène. Effectivement, le narrateur qui joue le rôle de Babel, raconte le récit d'une jeune fille, dont on ne connaît le nom pour le moment, abandonnée dans une forêt, plus précisément dans une clairière. Cette identité, ce nom, quel est-il ?

Dans ce récit, les deux personnages tissent des liens forts. Babel; professeur, apprends à la jeune fille l'ensemble des mots du dictionnaire. Elle adore ça, elle aime lire cet imposent livre. Elle sait même lister par cœur ces mots qu'elle a longuement appris par ordre alphabétique. Elle joue avec, notamment quand le comédien ouvre ce grand livre où des centaines de caractères s'envole dans les airs. La jeune fille s'illumine.

Mais un jour, soudainement, elle fait face à l'absence de mot. Elle ressent des sensations qu'elle ne peut définir, un mot lui manque. La jeune fille grandit, ne peut plus rester dans la clairière et doit quitter son nid. Elle doit rejoindre le royaume de Neurville tout en conservant sa "tête haute". Elle traverse donc une grande forêt peu rassurante. Arrivera-t-elle à son but ?

xxx

Un théâtre au goût du jour

Dès le lever de rideau, on le comprend, "Tête Haute" c'est d'abord un roman retranscrit en image sur scène de manière originale. Et pour cause, c'est une pièce de théâtre moderne et dépoussiérée auquel j'ai pu assister.

Mélange d'ombres chinoises, d'animation numérique 2D et 3D et associé à une ambiance sonore intense font de ce récit un univers captivant pour le spectateur. Avec ses animations, les comédiens jouent avec les images qui défilent et le son. C'est un véritable travail de synchronisation entre les personnages et les différents médias. On ne voit pas le temps passé ! Le récit du narrateur filmé dans un coin de la scène tout au long de la représentation théâtrale, est retransmis en direct sur l'écran au fond de la scène ce qui donnent à ce spectacle une touche inédite et singulière. "Tête Haute", un imaginaire lettré où les mots prennent vies et ont un sens dans l'histoire.

Photos: Caroline Bigret

Retour aux productions